Categories

Accueil > Mots-clés > Construction européenne

Construction européenne

La construction européenne est un processus d’intégration régionale, qui débute en 1950 avec la Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA), et qui s’est poursuivie jusqu’à aujourd’hui avec la Communauté, puis l’Union européenne. Elle a contribué à la libéralisation des économies européennes et la mise en place d’un marché commun... sans prévoir aucune harmonisation sociale ou fiscale. Dès lors, le libre-échange et la concurrence ont mis en place les conditions d’un dumping social et fiscal entre les États européens.

À mesure que l’intégration du marché européen s’est accrue, les institutions européennes ont été amenées à jouer un rôle majeur dans de nombreux secteurs, depuis l’agriculture jusqu’aux services publics. Pourtant, cette montée en puissance ne s’est pas accompagnée d’une réelle démocratisation de ces institutions technocratiques. Pire, elle a favorisé l’émergence de lobbies industriels qui influencent efficacement la prise de décision à l’insu de tout contrôle citoyen.

Pour de nombreux Européens, la construction européenne apparaît désormais davantage comme un facteur de confiscation démocratique et de reculs sociaux, à mesure que les institutions européennes promeuvent des politiques néolibérales contre la volonté des peuples européens. L’échec de l’adoption du traité constitutionnel en 2005, et son adoption sous la forme du traité de Lisbonne ont été à ce titre révélateurs. Depuis lors, dans de nombreux pays européens, les mouvements sociaux s’opposent à la logique de profit qui semble désormais inscrite au cœur du projet européen, en mettant en avant une autre idée de l’Europe, solidaire, écologique, démocratique…, à laquelle Attac à vocation de contribuer.

Voir sur Attacpedia